Faculté de musique

Accueil → À propos de la Faculté → Équipe de la Faculté → Corps enseignant → Jonathan Goldman

buffer

Jonathan Goldman
Professeur agrégé en musicologie

Bureau : A-845
Tél. : 514 343-6111, poste 6950
jonathan.goldman@umontreal.ca

 

Site web personnel (activités récentes)


Professeur agrégé de musicologie à la Faculté de musique de l'Université de Montréal depuis 2013, Jonathan Goldman a fait ses études à l’Université McGill et à l’Université de Montréal. Après avoir obtenu un doctorat en musicologie de l’Université de Montréal, en 2006, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, il a ensuite été nommé professeur adjoint de musicologie à l'Université de Victoria entre 2007 et 2013.

 

Sa recherche porte sur les avant-gardes musicales depuis la deuxième moitié du vingtième siècle, en particulier les manifestations régionales du modernisme dans un contexte international. À travers des objets variés (la musique post-1975 de Pierre Boulez, la conception de l’interprétation de David Tudor, les penchants « balinais » d’un groupe de compositeurs québécois comprenant Claude Vivier, les pratiques d’improvisation au CLAEM, studio de musique électronique de l’institut Di Tella à Buenos Aires, au cours des années 1960, et plus généralement le développement de la musique avec dispositifs électroniques), Jonathan Goldman s’intéresse notamment aux fonctions et aux modalités de construction du discours des musiciens.

 

Son livre The Musical Language of Pierre Boulez (Cambridge University Press, 2011) lui a valu un Prix Opus dans la catégorie « Livre de l’année », en 2012, par le Conseil québécois de la musique, et a été recensé dans les pages des revues Tempo (R.-U.) et Dissonance/Dissonanz (Suisse). En 2014, Jonathan Goldman a publié l’ouvrage collectif La création musicale au Québec aux Presses de l’Université de Montréal, et en 2015 est paru Texts and Beyond : The Process of Music Composition from the 19th to the 20th centuries (Bologne, UT Orpheus. En 2017, un troisième collectif, The Dawn of Musical Semiology, co-dirigé avec Jonathan Dunsby, est paru chez The University of Rochester Press. En 2018, sa traduction des Leçons de musique de Pierre Boulez (traduit en collaboration avec Jonathan Dunsby et Arnold Whittall) paraîtra chez Faber munie de sa préface.

 

Ses articles ont été publiés dans des revues telles que Perspectives of New Music, Music Analysis, American Music, Filigrane et Intersections. Il a prononcé des conférences dans des congrès de sociétés scientifiques internationales, telles que le Congrès annuel de l’American Musicological Society (AMS), la Society for American Music (SAM), et il est fréquemment invité en tant que conférencier aux cours de composition Matrix sous l’égide de l’EXPERIMENTALSTUDIO de la radio allemande du Sud-Ouest, (SWR) à Freibourg (Allemagne).

 

Entre 2006 et 2016, Jonathan Goldman était rédacteur en chef de la revue Circuit, musiques contemporaines, consacrée à la musique de création. Dans ce cadre, il a supervisé plus de vingt-cinq numéros sur des thèmes divers, incluant le modernisme musical en Amérique latine, l’incidence de Karlheinz Stockhausen au Québec, la musique de Gilles Tremblay, Pierre Mercure et le Refus global (codirigé avec Claudine Caron), les femmes compositrices, la musique in situ, la transcendance et la spiritualité dans la musique contemporaine et les arrangements/remixes. Son numéro sur la musique de Claude Vivier (vol. 18, no 3, 2009 - codirigé avec Jean Lesage) a gagné un Prix Opus dans la catégorie « Livre de l’année », en 2010. Jonathan Goldman est également éditeur de la rubrique musique du Routledge Encyclopedia of Modernism.

 

Jonathan Goldman bénéficie actuellement de deux subventions de recherche octroyées par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH). Le premier projet de recherche subventionné explore l’histoire des compositeurs au Québec s’étant inspirés à partir des années 1970 du gamelan et le deuxième se penche sur les réponses artistiques des compositeurs d’avant-garde d’après-guerre à la technologie du disque.

 

Jonathan Goldman est également interprète actif en tant que bandonéoniste, se spécialisant dans le répertoire du tango argentin. Depuis 2007, il joue régulièrement avec l’ensemble Quartango, le premier orchestre de tango au Canada, et a produit trois disques avec cette formation, dont un, Encuentro, a mérité un prix Juno et un prix Opus en 2015. De plus, il se produit régulièrement avec Linda Lee Thomas, pianiste de l’Orchestre symphonique de Vancouver. Il a joué en concert avec des ensembles tels que I Musici de Montréal, l'Orchestre de Saskatoon, Symphony Nova Scotia, Signature Symphony (Tulsa) et l'Orchestre de l'Isle. Un arrangement de la musique d’Astor Piazzolla qu’il a réalisé a été publié par les Éditions Henry Lemoine (France) en 2001 et il a interprété ses arrangements des fugues de Piazzolla avec des ensembles tels le Quatuor Saguenay et le Quatuor Emily Carr.

buffer

calendrier

images